Archive for the ‘culture’ Category

Encore un meilleur site du monde

Lundi, juin 22nd, 2009
ZOMBO.COM

ZOMBO.COM

C’est le fameux www.zombo.com . Je le consulte quasi quotidiennement : j’y trouve une quantité d’informations unique en son genre, une force génératrice et une sérénité rare indispensable.

Il est très connu et j’ose comparer ce site à un vieux sage virtuel qui diffuse continuellement le bonheur etun certain sens de la vie sur internet depuis la fin des années 90. Puisque je sors peu, je ne le connais que depuis quelques mois, un jour béni ousque je suis tombé dessus sans le savoir, depuis ma vie a changée, et chaque jour est une brique posée que chaque minute cimente et qui me rapproche de l’achèvement du tremplin vers l’au delà qu’elle est devenue (ma vie).



[caption id="attachment_182" align="alignleft" width="440" caption="ZOMBO.COM"][/caption] C'est le fameux www.zombo.com . Je le consulte quasi quotidiennement : j'y trouve une quantité d'informations unique en son genre, une force génératrice et une sérénité rare indispensable. Il est très connu et j'ose comparer ce site à un vieux sage virtuel qui diffuse continuellement le bonheur ...

Téléphagie 2.0

Mercredi, juin 17th, 2009

telephagie

 

Après une nuit polaire numérique en flux tendu ouske j’ai fait mon geek (mais c’était pour le boulot m’sieur), me voici de retour à la lumière, éblouï et tout piteux rapport aux millions de témoignages que j’ai reçus pour m’encourager à rajouter des données importantes ici même. Mais la reprise c’est dur alors bon…

En surfouillant mollement il y a peu v’la t’y pas que j’ai trouvé deux blogs bien denses qui m’ont plu et qui traitent de la tv d’une façon que je trouve agréable et enrichissante.
Il sont certainement très connus ce sont deux blogs du Monde.fr :

Le monde des séries traite des séries contemporaines souvent américaines d’une façon extrêmement exhaustive et précise : il me semble qu’on les trouve toutes et même plus. L’auteur Pierre Sérizier rédige des commentaires de textes ’épisodes éclairés qui apportent des éléments de réflexions pertinents et propices à prolonger le plaisir qu’aurait pu provoquer le visionnage d’une dite série, voire, qui établissent des connexions vers d’autres séries et prolongements (j’ai du mal à mettre des exemples il y a en trop !).

L’autre blog 720 lignes traite aussi de séries mais fait dans le vintage et l’enfantin. Joey Bassett semble connaître à la perfection son (ses) sujets et sait parler à l’adulescent des 80′s prisonnier de mon corps sublime. Un regard à la fois contemporain et quelque fois un peu nostalgique sur les classiques cathodiques. C’est encore très exhaustif et l’on y retrouve forcément des images oubliées, des souvenirs qui font plaisir, là aussi on découvre quelques séries moins connues ou oubliées (son terrain de jeu s’étends des 50′s au 90′s si j’ai bien suivi).

Pendant cette folle escapade télé-chronophage Je me suis aperçu que le Monde.fr regorge de blogs divers sur de nombreux sujets et je me réjouis d’avance à l’idée d’y lire d’autres infos plus enrichissantes que les vacuités qui pullulent généralement sur le web informatif. On pourrait me susurrer que quand même j’suis bien gentil de parler de blogs que tout le monde connait, mais quoi !? J’sors pas beaucoup moi d’abord ok ?

Du coup j’ai pu rajouter un post à mon blog et je glisse discrètement en sus une imagette bleue réalisée rapidos sous l’emprise d’inkscape le soft de dessin vectoriel open source assez connu et relativement avancé (v0.46), qui même s’il est assez rustique par endroits a, je trouve, des qualités. J’aime bien ses dégradés et les flous facilement appliquables.  Par contre sur ce mac, le soft avec X11 rame sacrément après quelques objets et manipulations, je me demande si c’est ‘normal’. Ca en devient rédhibitoire, dommage, mais peut-être temporaire. En tout cas il me semble possible de l’utiliser en condition de travail pour des petites illustrations simples ce qui est déjà pas mal pour un truc gratos. X11 oblige (sur Mac os en tout cas) d’ailleurs il faut tripoter la config de ce serveur graphique pour avoir accès à la touche alt indispensable dans ce genre de soft, rien de méchant mais v’la encore un truc rustique et pas follement bien documenté (ici la soluce si ça intéresse quelqu’un). Un problème évoqué dans la FAQ du site d’inkscape avec une autre soluce pas testée.

Bon, je reviens dans plusieurs années, j’vais bouger des nodes et mater un spin-off de The Office US.



  Après une nuit polaire numérique en flux tendu ouske j'ai fait mon geek (mais c'était pour le boulot m'sieur), me voici de retour à la lumière, éblouï et tout piteux rapport aux millions de témoignages que j'ai reçus pour m'encourager à rajouter des données importantes ici même. Mais la reprise ...

http://www.apresentforthebunnyboy.com/

Vendredi, février 20th, 2009

Bin voilà un petit site qui concerne les lapins que j’ai fait moi même tout seul en pensant très fort aux Residents.

A present for the bunny boy

 Mon Bunny Boy 

Merci à Bertrand pour l’optimisation SEO !



Bin voilà un petit site qui concerne les lapins que j'ai fait moi même tout seul en pensant très fort aux Residents.A present for the bunny boy   Merci à Bertrand pour l'optimisation SEO !

My sweet bunny

Samedi, novembre 8th, 2008

Ils sont vraiment trop forts ces Residents. Il y a si longtemps que je les aime et ils continuent toujours à m’épater.
Je suis quand même triste pour plusieurs raisons :

Je viens d’apprendre que Jim Ludtke est mort il y a quatre ans.
Cet illustrateur a fait pour eux (les residents) un sacré paquet d’illustrations et animations en 3D qui à mon avis ont sérieusement marqué l’histoire de la 3d. J’ai d’ailleurs lu ailleurs un critique médiocre qui fait des fautes (il l’appelle John déjà) le qualifier de mauvais allié, sérieusement je pense que ce Docteur Léon Murphy de la revue Spectre ne sait pas vraiment de quoi il parle, et je lui souhaites de crever par introduction discontinue et massive de sa revue ou d’Inrocks dans le fion qui lui sert de bouche (mais cela dit tout à fait cordialement) bref ! On peut voir quelques images ici un peu mieux.

Une autre raison grave qui m’altère le moral,
c’est qu’avant hier lors d’une soirée assez médiocre j’ai (pour l’instant) perdu un couvre-chef acheté chez ralphamerica la coûteuse succursale des Residents. I’m speechless, fuck. 

Oui, c’était moi 
Ca me fait du mal mais voici le chef couvert.

Pour me consoler j’ai volé sur le blog des Residents cette superbe photo tirée de leur spectacle du moment qui s’annonce vraiment bon.

Rhabiller Gérard Majax
Je vais les voir la semaine prochaine, alors ça me fait plaisir.

Et sinon le projet « The bunny boy » est en fait un tryptique multimedias qui s’articule ainsi videos sur internet, album cd audio et spectacle. Il faut profiter des 3 supports pour apprécier intégralement le truc qu’ils disent. Les vidéos sont sublimes et d’ailleurs voilà :



Ils sont vraiment trop forts ces Residents. Il y a si longtemps que je les aime et ils continuent toujours à m'épater. Je suis quand même triste pour plusieurs raisons :Je viens d'apprendre que Jim Ludtke est mort il y a quatre ans. Cet illustrateur a fait pour eux (les ...

C’est moi qui le dit

Mercredi, octobre 15th, 2008

En poussant l’autre jour ,mon fils vers le supermarché, j’ai trouvé cette devise, maxime ou simplement phrase qui me plaît bien :

« Plus j’en sais moins j’en sais mais j’apprend vite. »

 Voilà.  



En poussant l'autre jour ,mon fils vers le supermarché, j'ai trouvé cette devise, maxime ou simplement phrase qui me plaît bien :"Plus j'en sais moins j'en sais mais j'apprend vite." Voilà.  

Vivement demain !

Mardi, septembre 9th, 2008

J’achète ! Sine Hebdo



J'achète ! 

Par la grande galaxie !

Lundi, janvier 28th, 2008

Je suis un héros.

Toujours propulsé par d’implacables forces nostalgiques et le goût d’un challenge boulimique intellectuel, fort d’une volonté d’en finir avec le gavage audiovisuel qui caractérise notre époque au profit d’une littérature bénéfique à mon esprit meurtri, ma volonté indéfectible donc, m’a fait lâcher le Blake et Mortimer auquel je m’accrochais dans les wc (ignoble technique pour ne plus pas prêter mes bds) ; et j’ai eu l’opportunité providentielle et jubilatoire de revoir cette ode homérique que fut (mais qui est toujours), l’opéra cosmique et coloré qu’est la série franco-japonaise : « Ulysse 31« .

Respect, émotion et jubilation.

Odysseus, jte kiffe
Le trop beau vaisseau du sieur Ulysse qui fut d’ailleurs inspiré par le logo de fr3

Hormis son assez pénible générique (qui a quand même le charme obsolète de l’inconsciente arrogance du début des années 80) je trouve que ce dessin animé a magistralement vieilli, surtout au niveau graphique qui fait le plaisir intense de mes mirettes acérées. J’y retrouve une incitation à la rêverie qui n’est pas sans me rappeller « La planète sauvage » ou même « Le roi et l’oiseau », toute proportion gardée hein, non plus, ho !

La planète sauvage

La planète sauvage, je l’ai vu tout petit, j’ai vraiment tripé !

Le roi et l’oiseau

Pis là c’est le roi et l’oiseau

C’est certainement lié à l’époque puisque l’on retrouve sur ces dessins animés des voix similaires (celle de Jean Topart par exemple qui caractérise si joliment ces temps révolus) et une certaine nonchalence narrative revolue elle aussi. Je n’y ai pas vu comme dans tant d’autres japaniaiseries de séquences en boucles à quatre images seconde, en boucle, à quatre images par seconde, en boucle. L’autre aspect onirique est bien sur la référence perpétuelle rapportée à l’espace de la mythologie grecque qui m’enchante depuis Homer Simpson. Trop marrant nan ?

ChezChronos
Chez Chronos (il n’est pas sympa comme gars)

Ces références à la mythologie me laissent à penser qu’il peut aller se rhabiller le G. Lucas (dit le goitreux par chez moi) niveau rêverie avec son Dark Vador de pacotille qui s’est brûlé la tronche pasqu’il ne connaissait pas le digi-code de son masque à flatulences discrètes.

Tu pues ta race

Autant comparer la finesse d’un boeuf bourguignon (appellé daube d’ailleurs crois-je) avec celle d’un hamburger de pacotille sous emballage. Bon, je suis un peu dur, et tous les spaces opéra ou opus de SF d’Alien à Flash Gordon, doivent quelque chose au gloitreux mais c’est jubilatoire de lui déféquer dans le sabre au péril de ma rose intimité. Et d’ailleurs j’avoue pratiquer une bonne foi toute Bénichienne (mauvaise foi de Pierre Benichou pour les incultes) puisque je confesse humblement avoir ici bon nombre des dvds de la guerre des stars, par pur esprit scientifique ou curiosité malsaine. Faut dire que j’ai côtoyé et côtoye toujours plus ou moins des fans du goitreux, il est vrai qu’ils pullulent comme les hamburgers ceux-là. Mais je taquine la digression (et je viens d’ailleurs d’apprendre que disgression est un barbarisme).

Casting Star war

Les décors donc sont très jolis et l’Odysseus (le vaisseau gigantesque du gars Ulysse) me fait kiffer ma race.

Dedans l’Odysseus

J’apprécie le subtil mélange des cultures franco-japonaise présent dans cette production. Ce sentiment poétique plein de sensibilité que j’ai la chance de connaître avec grâce n’est pas donné à tout le monde, et je chie liquide sur les batards tout pourris qui suintent abondamment du smegma qui ne peuvent le comprendre.

Il est temps pour moi de cesser présentement ce vibrant hommage à ce vestige spatio-temporel. Gaffe me dis-je, je risque de sombrer dans l’albatorerie flamesque adulescente ridicule. Dans quelques années de jeunes cons se remémoreront avec émotion la StarAc 2 (je crois même avoir déjà vu ce genre de réaction au sujet du loft #1, pauvres de nous, pauvre de moi).

EncoreDecor

Finalement, je m’inquiète, car en plus étant donné ma grande culture de FR3, je subodore que j’ai le niveau pour postuler comme ministre de la culture sous la presidentature actuelle.

Ha, non, finalement, j’ai certainement dépassé le niveau requis.

ps : ici et encore ici des sites (qui font mal aux yeux) de vrais fondus de cette série.

EnVrac

compil de captures ingrates



Je suis un héros. Toujours propulsé par d'implacables forces nostalgiques et le goût d'un challenge boulimique intellectuel, fort d'une volonté d'en finir avec le gavage audiovisuel qui caractérise notre époque au profit d'une littérature bénéfique à mon esprit meurtri, ma volonté indéfectible donc, m'a fait lâcher le Blake et Mortimer ...