Un peu de culture pour Bomsky : Larry & Balky

janvier 7th, 2008 | by Freid |

J’ai la chance, que dis-je, l’honneur de compter dans mon lectorat grandissant (exponentiellement) cette gloire locale qu’est Antoine aka Bomsky alias un des gratteux/keyboard of the Steeple-Remove theirself (Famous groupe pop issu de Rouen où officient plusieurs garçons que je connais, par exemple le chanteur des Steeple va à la piscine avec le chanteur de mon groupe à moué : vomir mais je m’égare).

Donc le Bomsky il est aussi webMaster de sa race eulgars et designe tendancement des flasheries clignotantes. De jolies photos ornent d’ailleurs avec nonchalence le site du jeune hum! homme aux beaux cheveux bouclants.

zolie pochette

La belle pochette d’un de leur derniers disques que je croyais qu’elle était en 3D mais non même pas

Seulement voilà, Antoine il a tout : succès auprès des gonzesses, réussite professionnelle, artistique, vie de débauché tout j’vous dit. Résultat il se blase, il s’ennuit, se languit, se torture l’estomac et il attends impatiemment des nouveaux articles sur ce blog magistral. Il a toujours montré à mon égard un respect teinté de crainte et j’ai donc décidé de le propulser vers les cîmes culturelles dont j’ai le secret et que je surplombe avec mes beaux yeux d’aigle solitaire et pas frileux.

Puissante metaphore

Puissante métaphore où que je suis dedans

Ainsi aujourd’hui, je désire évoquer une série qui m’avait fait marrer et que je chérie nostalgiquement dans mon coeur : Larry et Balky en français, (Perfects Strangers en VO de les Amériques).

Comment jme la pète en vérité

Comment je me la pète en vérité

 

Diffusée dans la fin des années 80, cette sitcom relativement méconnue est quand même regrettée par ses fans et l’on peut quand même dénicher quelques infos sur le net voire même en regarder (ce site ultime en est la preuve). Pas sur que çà me ferait hilarer ma race présentement, mais dans le contexte (Arnold et Willy, Maggie, Prince de Bel Air, Dallas) et bin j’aimais bien surtout la phrase rituelle de Balky « Ne sois pas si ridicule ! » déclamée à son cousin Larry.

Oui les voilà, eux, les vrais

Ils sont beaux ces deux cousins.
Larry et Balky, d’ailleurs, y’en a un qui me fait penser à Bomsky un peu, ceci expliquerait-il ce post ?

C’est marrant d’ailleurs que je parle de séries en ce moment, car j’ai décidé de lever le pied niveau gavage audiovisuel, je trouve que ce n’est pas bon pour ma tête et j’ai envie de (re)lire des bds et livres que j’ai ici à la maison. Trop de séries, trop d’images pas assez d’imagination c’est un constat que je me fais en ce moment mais bon. Tel un vieux machin réactionnaire j’en arrive à regretter des temps où les images étaient plus rares et donc chères et appréciées.

Bon n’empêche qu’apparemment les dvds de cette série sortent enfin (mais en region 1 et chez les américanos) et ça m’aurait vraiment bien plu de voir çà en vo soutitrée.

Ils habitaient là dans la saison 1

Larry et Balky habitaient là dans la 1ère saison

Et j’ai toujours aimé les images que diffusent ces enclumes d’américains, comme des fast-foods visuels, jsais pas comment ni pourquoi mais comparons Derrick ou Papa Poule et l’Homme qui tombe à pic (beurk ) ou Magnum (respect teinté de crainte) et bin y’a pas photo niveau colorimétrie et incitation au rêve oui mossieur.

Comparatif scientifique

Comparatif colorimétrique, scientifique et onirique en faveur des amériques

Bon voilà si Bomsky recommence à m’embêter je ferais une chronique de « Mon ami Gaylor ». Pour finir en beauté v’la le générique !!

  1. 3 Responses to “Un peu de culture pour Bomsky : Larry & Balky”

  2. By bomsky on Jan 31, 2008 | Reply

    ya qu’un truc vrai à mon propos là dedans mon cher fred, c’est que [j’] »attends impatiemment des nouveaux articles sur ce blog magistral ».

    le reste n’est qu’un tissu de mensonges.

    mon avocat, Maître heddadj, va prendre contact avec vous Mr lacnowicz, et faites attention, il a le tacquet facile.

  3. By Freid on Fév 1, 2008 | Reply

    Volià une réponse tout paradoxale comme je les aime délicieux Bomsky. Cette irritation épidermique doublée d’une parade magistrale (je parle ici de Maître Heddadj) me donne à penser que la vérité vous blessant vous faites vous même la preuve de la pertinence des propos tenus plus-haut. Merci.

    Parallèlement, petite boule de pus, refais une faute dans l’orthographe de mon nom de famille, omets une nouvelle fois la majuscule au H du Maître et je te laboure le faciès avec des vieux rollers sans roulettes, le tout bien entendu respectueusement, avec sérénité et conviction.

    Bien à toi et bonne journée 😉

  4. By AlexM on Août 17, 2008 | Reply

    Your blog is interesting!

    Keep up the good work!

Post a Comment

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 489 283 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.