Tié beau mon fils

janvier 21st, 2008 | by Freid |

Dans un soucis de beaufisation empathique ( notion complexe désignant le mécanisme psychologique par lequel un individu peut comprendre les sentiments et les émotions d’une autre personne, sans les ressentir lui-même) et culcul la praline populiste face à un lectorat toujours plus avide de sensation forte, je me décide à braver les risques d’une publication non anonyme d’un être cher, je veux parler de mon fils Philémon, qui atteindra demain l’âge cannonique de 7 mois demain donc mardi 22 janvier 2008. Le voici lors de sa pause clope sur le chantier au boulot, débonnaire et plein d’énergie. Cette photo somptueusement encadrée par du bois peint et sculpté que j’ai dérobé au péril de ma liberté dans le Contemporary Art Museum de St. Louis, ne rend pas hommage à la beauté de ses yeux bleus, qui font craquer plus d’une femme et un père dévoué mais pas toujours patient. C’est qu’il a du coffre l’enculé.

Philémon at work 
Quelle honte, je ne devrais pas parler comme çà, je vais me laver la gueule au savon, pardonne-moi chair de ma chair, Philémon bien aimé.

  1. 4 Responses to “Tié beau mon fils”

  2. By Milus on Jan 23, 2008 | Reply

    Il a l’oeil qui frise la friponnerie, comme son père !!!

  3. By bomsky on Jan 25, 2008 | Reply

    c une honte ! parler comme ça de son rejeton !

  4. By Lolo on Fév 5, 2008 | Reply

    y ressemble à ki ?

  5. By Joker on Fév 5, 2009 | Reply

    Hi there,
    not bad…

    Thank you
    Joker

Post a Comment

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 486 009 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.